Haut

Poser 1 question

Dents jaunes

Différents facteurs à l'origine des colorations dentaires.

Les dents peuvent adopter de nombreuses couleurs disgracieuses en fonction de divers facteurs parfois d'ordre pathologique. Ce sont souvent les dents jaunes qui sont les plus visibles (et les plus fréquentes).

Les autres facteurs susceptibles d'entrer en ligne de compte sont :

  • l'alimentation ;
  • de façon plus générale, l'hygiène bucco-dentaire.

Bien entendu, dans ce domaine, le simple fait de se brosser régulièrement les dents après chaque repas est un geste simple et indispensable pour garder des dents blanches.

Dents jaunes : différents types de colorations

On appelle dyschromie les modifications de coloration que peuvent subir les dents.

On en distingue deux classes :

  • les dyschromies primitives ;
  • les dyschromies acquises.

Comme leurs noms l'indiquent, les dyschromies primitives sont des colorations intrinsèques à la dent. Elles sont définitives, la dent étant colorée dans la masse.

À contrario, les dyschromies acquises sont réversibles. Différentes techniques permettent d'éliminer la coloration.

Dyschromies primitives et dents jaunes

Les dyschromies primitives (ou intrinsèques) ont deux origines essentielles.

Elles sont :

  • soit pathologiques ;
  • soit médicamenteuses.

À noter qu'elles peuvent être consécutives à une consommation de produits alors que les dents étaient en pleine formation. Ceci explique leur caractère définitif.

Les dyschromies d'origine pathologique

Ce sont des dyschromies primitives qui concernent les nourrissons. Il peut s'agir de dents de couleurs :

  • brune ou rouge, consécutive à une porphyrie congénitale (maladie très rare qui se double, d'une augmentation du volume de la rate - splénomégalie - et d'éruptions cutanées) ;
  • verte, suite à un ictère (à la naissance).

Les dyschromies d'origine médicamenteuse

Ces dyschromies intrinsèques sont plus nombreuses que celles d'origine pathologique.

Il peut s'agir :

  • de dents ayant une couleur allant du brun au jaune voire au gris en cas de consommation de tétracycline durant l'enfance (antibiotique destiné à lutter contre de nombreuses bactéries et certains parasites) ;
  • de fluorose dentaire (due à une consommation excessive de fluor) avec l'apparition de taches de couleur blanche ou jaune en fonction de l'importance de la consommation. Le fluor peut être retrouvé dans :
    • certains dentifrices,
    • certains bains de bouche,
    • certains compléments alimentaires ;
  • de dents de couleur verte en cas de traitement à la ciprofloxacine (antibiotique destiné à neutraliser les multiplications cellulaires et agissant comme bactéricide).

À noter que certaines dyschromies internes peuvent être consécutives à un traumatisme (qui va entraîner une nécrose et une coloration brune ou rosée).

La coloration jaune de la dentine

La dentine est la couche inférieure de la dent, située sous l'émail (de couleur blanche translucide et qu'on peut voir).

Naturellement de couleur jaune, cette dentine peut être visible chez les gens dont les dents sont peu minéralisées. Dans ce cas aussi, il sera impossible d'obtenir plus de blancheur dentaire.

Dents jaunes : les dyschromies acquises

Les dyschromies acquises (ou extrinsèques) sont dues au contact avec certains produits.

Les produits

Les produits avec lesquels les dents sont le plus en contact et qui sont susceptibles d'entraîner des dyschromies sont :

  • les produits chimiques tels que :
    • le mercure,
    • le goudron et la nicotine (notamment dans le tabac) ;
  • les médicaments et notamment la chlorhexidine (qui donne une teinte brunâtre) qu'on retrouve dans toute une série de bains de bouche.

Les causes iatrogènes et les bactéries

Les autres origines retrouvées sont :

  • les causes iatrogènes :
    • amalgames dentaires (qui colorent les dents en noir),
    • colle des appareils dentaires ;
  • les bactéries et les champignons capables de teinter les dents en vert, en orange voire en noir en fonction de leur nature.

Les aliments

Les aliments sont également une importante source de dyschromies extrinsèques avec, par exemple :

  • le café ;
  • le thé ;
  • les sodas ;
  • le vin ;
  • les mûres ;
  • les myrtilles ;
  • la betterave ;
  • le réglisse, etc.

Ces dyschromies sont très faciles à enlever avec un simple brossage dentaire.

Origine fréquente des dents jaunes

De façon générale, les dents jaunes sont le plus souvent dues à une consommation importante de tabac et de café.

Elles apparaissent également après de longues années de consommation de ces produits et a fortiori lorsqu'une bonne hygiène bucco-dentaire n'est pas observée (avec l'apparition d'une couche de plaque dentaire).

Par ailleurs, les dents ont naturellement tendance à jaunir avec le temps, au fur et à mesure que l'émail (couche supérieure de la dent) s'affine et que la dentine (naturellement jaune) se fait plus visible.

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami

Pour aller plus loin ...

 
 

Trouver un médicament

Ce critère permet de chercher votre médicament par :
  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Recherche avancée

Poser une question
sur le forum

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Dents jaunes : tout savoir sur l’origine
des dents jaunes
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation